Catégories
Les femmes dans leur domaine

Maria Anna Mozart

Les femmes et … la musique

Maria Anna Mozart

“Imaginez une fille de 11 ans qui peut jouer sur le clavecin ou le piano fort, les plus difficiles sonates et les concertos des plus grands maîtres, de la manière la plus précise, la plus aisée, avec la facilité la plus incroyable”

Le 30 juillet 1751 à Salzburg en Autriche, Maria Anna Walburga Ignatia Mozart est née.

La quatrième enfant de Léopold et Anna Maria Mozart, elle est la première à survivre la petite enfance. Son père est musicien, compositeur et enseigne la musique. Lorsqu’elle a 6 ans, son petit frère, Wolfgang Amadeus complète la famille Mozart.

Enfant, Maria Anna était surnommée Nannerl. A ses 7 ans, son père commence à lui enseigner le clavecin. Nannerl développe ses compétences musicales dès cet âge. Son petit frère, admirant et voulant faire comme sa soeur,  l’a rejoint peu après aux cours de musique dispensés par leur père. Tous les deux se révèlent rapidement des musiciens d’un talent exceptionnel.

Leopold, impressionné par ses enfants, décide d’emmener la famille Mozart à travers l’Europe où Nannerl et Wolfgang exposent leur génie musical lors de concerts pour la noblesse et les cours européennes.

Pendant 6 ans, leurs performances musicales à travers l’Europe leur permet d’acquérir une renommé d’enfants prodiges. Nannerl avait seulement 12 ans, et Wolfgang 6 ans au début de la tournée. Entre ses 17-18 ans, Nannerl n’accompagne plus Wolfgang en concerts alors que son petit frère continue d’émerveiller des assemblées de spectateurs, notamment en Italie, ou Paris…

Nannerl reste alors à Salzburg pendant de nombreuses années où elle enseigne notamment la musique de chez elle. En 1783, elle se marie avec Johann Baptist Franz von Berchtold zu Sonnenburg et part vivre dans le village de son nouvel époux, à 30km de Salzburg. Elle y vit jusqu’en 1801, année de la mort de son mari.

Elle retourne à Salzburg où elle donne de nouveaux des cours de musiques dans l’intimité de chez elle, et ce jusqu’à sa mort en 1829.

Que connaissons sur Nannerl ? 

Ce que nous connaissons sur la vie de Nannerl concerne principalement son enfance et ses performances musicales lorsqu’elle était jeune fille avec son petit frère à travers l’Europe. De nombreuses chroniques ou correspondances littéraires entre les membres de la noblesse européenne rapportent le talent exceptionnel de Nannerl.

“Sa fille, 11 ans d’âge, joue le clavecin de la manière la plus brillante”

“On ne peut pas dire l’argent que se fait Leopold Mozart avec son fils et sa petite fille, qui joue de manière encore plus brillante que son petit frère”

“Mademoiselle Mozart, maintenant 13 ans d’âge, qui a d’ailleurs développé sa beauté, exécute le clavecin de la manière la plus belle et la plus brillante possible”. 

“Personne ne pourrait exécuter sa performance de la manière la plus précise et brillante”

Grâce à ces descriptions, nous savons que le talent de Nannerl était salué et admiré. Au côté de son petit frère, elle a émerveillé les spectateurs au cours de ses performances. Nous savons aussi qu’elle n’a plus joué publiquement à partir de ses 17 – 18 ans, probablement parce qu’elle avait atteint l’âge de se marier. Toutefois, nous savons qu’elle n’a jamais arrêté de jouer. Les lettres de son père et de son frère qui sont adressées soit à elle, soit à sa mère, mentionnent son activité musicale au fil des ans. Dans ses lettres, il est laissé entendre que Nannerl a passé des années malheureuses. D’ailleurs, son père et son frère se préoccupaient de son bien être dans leurs lettres, notamment dans l’une de ses lettres pour sa femme, Leopold demande si “Nannerl s’occupe et joue le clavecin régulièrement”.

Tout le monde connaît Wolfgang Mozart, mais qui se rappelle de sa soeur ? 

Nannerl a été invisibilisée du récit historique. Alors que Wolfgang est célébré, admiré et commémoré à Salzburg et dans le monde, la mémoire de Nannerl n’a pas été conservée.

Bien entendu, contrairement à son frère, aucunes des compositions de Nannerl a survécu le temps, nous empêchant de connaître sa musique. Ses compositions ont-elles existées ?  Ont-elle été détruites ? Par qui ? Elle ou son père ? Ce sont des questions laissées sans réponses.

Toutefois,  nous savons que Nannerl a composé sa propre musique. Son frère le mentionne dans ses lettres qui lui sont adressées pendant sa tournée de concerts en Italie. Wolfgang la complimente pour une chanson qu’elle a écrit notamment. Outres les informations données par Wolfgang, nous ne disposons d’aucune archive émanant de Nannerl qui exprime son talent musical.

A présent, pourquoi les historiens, les professeurs et agents de mémoire ne nous parlent pas de Nannerl ? Il est dit que Nannerl n’était pas aussi talentueuse que Wolfgang, qu’il n’y a pas grand choses à dire. Ils se sont concentrés sur l’héritage musical de Mozart et ont gardé en vie son talent pendant des générations. L’histoire de Nannerl ne semble pas avoir été suffisamment importante. C’était leur choix.

En recherchant sur Nannerl, je remarque que le mystère autour de sa personne intrigue beaucoup. En effet, malgré le manque de connaissance sur son existence, ou peut-être en raison de ce manque, elle a capté l’attention d’auteurs, de cinéastes et créateurs. The Kingdom of Back écrit par Marie Lu, la pièce de théâtre The Other Mozart pensée par Silvia Millo ou le film français Nannerl, la soeur de Mozart realisé par Rene Feret sont des examples où je reconnais la fascination que suscite la mémoire de Nannerl.

Lors d’interviews afin de promouvoir leurs oeuvres, ces créateurs partagent leur méconnaissance sur l’existence de Nannerl, comment ils ont appris à connaître qui elle était et leur désir de révéler son histoire au monde. Ils se sont intéressés à son talent, à sa vie, et ils lui ont donné une histoire et une voix.

Et maintenant ? 

Bien que Nannerl a été invisibilisée  pendant des décennies et siècles, son nom fait désormais l’objet d’une attention renforcée et elle est de plus en plus mentionnée. Bien entendu, il n’est pas possible de jouer ou d’écouter sa musique. Ceci ne signifie pourtant pas que nous ne pouvons pas célébrés sa mémoire. Il s’agit de la mémoire d’une femme à la fin du 18ème siècle, jadis un enfant prodige, une musicienne talentueuse mais dont les possibilités et ambitions ont été interrompues lorsqu’elle fut considérée une femme, en âge de se marier et avec le devoir de se conformer au role d’une femme de son époque. 

Leçons d’histoire :

Il est fascinant d’effectuer des recherches sur Nannerl. En tant qu’historiens, nous sommes habitués à lire, à analyser et à effectuer des recherches pour comprendre la significations des archives historiques. La vie de Nannerl peut être analysée entre les lignes, dans quelques lettres de son père et frère, notamment. Le contexte dans laquelle elle a évolué, les points de vue de ceux qui parlent de Nannerl sont uniquement une petite portion de nos connaissances sur Nannerl, mais ces connaissances méritent d’être un objet d’étude. 

De plus, la famille Mozart serait un cas d’étude passionnant pour comparer la vie d’une jeune fille, et celle d’un jeune garçon au 18ème siècle. Soeur et frère, ils ont reçu une éducation musicale à un jeune âge. Talentueux, ils ont fait une tournée de concerts en Europe ensemble. Cependant, Wolfgang a eu la possibilité de poursuivre le développement de son génie musical pour le reste de sa vie, alors que Nannerl a dû prendre du recul dès qu’elle n’était plus considérée comme une enfant. 


Sources :  

Images : 
- Marianne Mozart, Salzburg, 1763. Unsigned oil portait attributed to Pietro Antonio Lorenzoni. Mozart-Museum der Internationalen Stiftung Mozarteum, Salzburg, in Mozart Geburtshaus, Salzburg 
- Lithography by Eduard Friedrich Leybold (1798–1879) after Johann Nepomuk della Croce 1856 (University Library Salzburg) 

Les citations que je mentionne sont issues de : 

Deutsch, Otto Erich (1965). Mozart: A Documentary Biography. 
Stanford: Stanford University Press. 
Les lettres de Wolfgang et Leopold Mozart : https://www.dhi.ac.uk/mozartwords/?lang=eng&theme=people&letter=101&bd=168&namesrc=101&name=003752, accessed on the 5th of June 2020. 

Les oeuvres dans lesquelles l’histoire de Nannerl est au centre de l'intrigue : http://theothermozart.com/theplay Lu, Marie (2020). 
The Kingdom of Back. New York: G. P. Putnam's SonsISBN 978-1524739010OCLC 1141426794. https://www.thenerddaily.com/marie-lu-author-interview/ https://fr.euskadikoorkestra.eus/concert/concerts-scolaires-mozart-nannerl-eta-lagunak  

Autres sources : http://magazine.pianoperformers.org/nannerl_piano_performer_magazine_summer_issue_2016/, accessed on the 5ht of June 2020 
http://www.openculture.com/2017/10/maria-anna-mozart-was-a-musical-prodigy-like-her-brother-wolfgang-so-why-did-she-get-erased-from-history.html, accessed on the 5ht of June 2020 
Solomon, Maynard (1995).
Mozart: A Life. New York: HarperCollinsISBN 0-06-019046-9OCLC 31435799. 
"Mozart family"Grove Music Online.
fr_FRFrench