Catégories
Les femmes dans l'histoire

1er décembre 1955 : L’acte de résistance de Rosa Parks

1er décembre 1955 : L’acte de résistance de Rosa Parks

Il y a 75 ans, le 1er décembre 1955 à Montgomery, dans l’état de l’Alabama, aux Etats-Unis, Rosa Parks prit le bus qu’elle prenait régulièrement pour rentrer du travail. Elle s’assit au premier rang de la partie réservée aux passagers de couleur. Le bus continua sa route et la partie réservée aux passagers blancs fut bientôt remplie. Remarquant ceci, le conducteur du bus déplaça le panneau « partie réservée aux passagers de couleur » et demanda au premier rang de cette partie de se déplacer d’un rang en arrière, afin de libérer des sièges pour les passagers blancs. Rosa Parks refusa de donner son siège et de se déplacer. Le conducteur du bus la menaça d’appeler la police, ce qui ne perturba pas Rosa Parks. Face à son refus, le conducteur de bus appela un policier qui arrêta Rosa Parks, la contraignant alors de quitter le bus.


“Les gens racontent que j’ai refusé de céder mon siège parce que j’étais fatiguée, mais ce n’est pas vrai. Je n’étais pas fatiguée physiquement, ou pas plus que d’habitude à la fin d’une journée de travail. Je n’étais pas vieille, alors que certains donnent de moi l’image d’une vieille. J’avais 42 ans. Non, la seule fatigue que j’avais était celle de céder.”

– Rosa Parks dans son autobiographie, publiée en 1992

En ce 1er décembre 1955, Rosa Parks fut accusée d’enfreindre la loi ségrégationiste dans les transports en commun mise en place à Montgomery. Son refus de céder sa place à un passager blanc déclencha le boycott des bus de Montgomery qui commença 4 jours après l’arrestation de Rosa Parks et qui dura plus d’un an.

Le boycott des bus de Montgomery fut mis en place pour protester contre la ségrégation raciale en vigueur dans les transports de Montgomery. Depuis l’année 1900, un arrêté municipal organisait la séparation des passagers dans les transports publics de la ville, en fonction de leur couleur de peau. Au fur et à mesure, les conducteurs de bus se sont chargés de demander aux passagers noirs de se déplacer vers l’arrière du bus lorsque la partie réservée aux blancs était complète, et que les passagers blancs devaient alors restés debout. Le Boycott fut l’un des évènements les plus importants du mouvement des droits civiques aux Etats Unis.

File:Rosaparks.jpg

Rosa Parks était une femme mariée de 42 ans en 1955. Elle travaillait dans un centre commercial comme couturière. Elle était aussi secrétaire pour la division locale du mouvement civique NAACP (National Association for the Advancement of Colored People).

Rosa Parks, son refus de se lever et de céder sa place à un passager blanc et son arrestation furent utilisés à l’époque pour encourager les initiatives et les actions des activistes du mouvement civique à travers le pays. Au fil des années qui suivirent, sa courageuse action a été racontée et partagée aux générations d’après, à l’école, dans les espaces publics, dans des expositions, à la télé, par des politiciens lors de leurs discours… Ceux et celles qui ont partagé son histoire l’ont fait pour éduquer leur audience à propos du mouvement civique. Son histoire et son nom ont été retenus, puis perpétués par la mémoire collective, et honorés et commémorés sous différentes formes depuis 1955. Pour ne citer que quelques exemples, de nombreuses distinctions portent son nom, ainsi que des noms de rues à travers les États-Unis, mais aussi dans d’autres pays, incluant la France. Un musée a ouvert en 2000 à Montgomery dédié à Rosa Parks et son geste de défiance. Dans nos mémoires, Rosa Parks est devenue le visage de la résistance.

Rosa Parks fut un personnage clé du mouvement civique dans les années 1950 et 1960, souvent surnommée la mère du mouvement des droits civiques. En tant que femme, elle est l’une des figures historiques féminines les plus connues. Notamment, Rosa Parks est souvent listée dans les livres qui présentent les femmes exceptionnelles ou inspirantes de l’histoire.

C’est surement moins connu que Rosa Parks ne fut pas la première qui refusa de céder son siège à un passager blanc. D’autres femmes noires avants elles ont aussi eu ce geste de défiance dans un transport en commun dans lequel elles se trouvaient. Rosa Parks ne fut pas non plus la première femme noire arrêtée dans un bus de Montgomery pour simplement avoir refusé de laisser son siège à un passager blanc.

Rosa Parks a été choisie pour être le visage de la résistance du mouvement des droits civiques. Les deux articles qui suivent dans cette série de Rosa Parks exploreront les mémoires autour de son geste de désobéissance, premièrement, à travers les femmes qui l’ont précédé dans leur refus de se soumettre aux lois ségrégationnistes dans les transports en commun, et deuxièmement, à travers les femmes de Montgomery de 1955 qui ont joué un rôle considérable pour obtenir de la Cour suprême des États-Unis la décision de justice qui déclara en 1956 que la ségrégation dans les bus étaient inconstitutionnelle.

fr_FRFrench